Nature en Ville
Artificialisation des sols 1982 2010
Réflexion
L’étalement urbain en France, une croissance exponentielle
le 04 juillet 2012
Romain Siegfried
Co-fondateur de Faire Territoire
Urbanisme & Aménagement
Autres articles à lire
bimby
bimby
Réflexion
La demarche BIMBY : nouvel outil de densification urbaine
le 20 juin 2014
Nicolas Ghesquière
En France, les villes s’étendent 4 fois plus rapidement que la population française ne s’accroît du fait notamment des nouveaux modes de vie. Ces nouveaux comportements ajoutés à la construction de centres commerciaux, de zones d’activité économique et des voies de communication conduisent à artificialisé un département tous les 7 ans. Pour répondre aux enjeux de lutte contre l’artificialisation des sols mais également de réduction des consommations énergétiques et de limitation des émissions de gaz à effet de serre, la densification des villes et villages semblent être la solution. Pour s’en convaincre, une démarche nommée BIMBY est expérimentée dans plusieurs communes françaises.
A l’heure où le Grenelle de l’environnement fait de la lutte contre l’étalement urbain un objectif prioritaire, les chiffres récents publiés par l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) et le Service de la statistique et de la prospective (SSP), au sein du Secrétariat Général du Ministère de l'agriculture et de la pêche, attestent de l’importance du phénomène en France.
Artificialisation des sols 1982 2010
L'étalement urbain en France de 1982 à 2010

Les espaces artificialisés ont presque doublé en France depuis 30 ans

En France, l’équivalent de la surface d’un département est artificialisé tous les 7 ans. Les données concernant l’occupation du sol présentées dans le premier graphique montre ainsi qu’en 2010, 8,9% des sols étaient artificialisés en France contre seulement 5,3% en 1982. Entre 2002 et 2010, ce sont près de 695 000 hectares qui ont été artificialisés.

Les statisticiens s’accordent sur le fait que la poursuite du rythme actuel d’artificialisation des sols conduirait à l’urbanisation de l’ensemble du territoire français d’ici 130 ans.

Les villes s’étendent 4 fois plus rapidement que la population française ne s’accroît

La comparaison de l’évolution de l'artificialisation des sols avec celle de la population entre 1982 et 2010 présentée dans le deuxième graphique montre que l’artificialisation des sols augmente quatre fois plus vite que la croissance de la population. Ainsi, entre 1982 et 2010, pour une augmentation de la population en France de près de 16%, les espaces artificialisés ont augmentés de près de 70%.

Les causes de ce phénomène sont aujourd’hui clairement identifiées : recherche d’un mode de vie « à la campagne », coût du foncier dégressif depuis les centres-villes vers les périphéries, développement de la voiture individuelle,… Cependant, la consommation d’espace concerne pour près de la moitié des activités économiques, des équipements publics et des infrastructures. Ainsi, au-delà de la croissance démographique et de la demande en terme d’habitat, les modalités d’aménagement du territoire sont également en grande partie responsables de l’artificialisation des sols.

Une consommation d’espace qui touche principalement les espaces cultivés à haute valeur agronomique

La comparaison de l’évolution de l'artificialisation des sols avec celle des surfaces cultivés entre 1982 et 2010 présentée dans le troisième graphique montre que la consommation d’espace en France se fait principalement au détriment des espaces cultivés. Ainsi, entre 1982 et 2010, tandis que les espaces artificialisés ont augmenté de près de 70%, les espaces cultivés ont diminué d’environ 16%.

Les chiffres montrent que sur l’ensemble des espaces artificialisés entre 1982 et 2010, 88 % étaient auparavant des espaces agricoles et 12 % des espaces naturels. Or ces terres sont précisément celles qui ont la meilleure capacité agronomique, puisque historiquement, les villes se sont installées dans les régions les plus fertiles, les mieux irriguées et les plus facilement exploitables.

Un étalement urbain qui modifie nos habitudes de vie

L’urbanisation galopante depuis 30 ans a des incidences directes sur nos modes de vie. En effet, la distance moyenne parcouru par chaque français par jour est passée de 17,4 kms en 1982 à 25,2 kms en 2008, soit une augmentation de près de 45%.

Le fait d’éloigner de plus en plus les lieux de travail, de consommation et d’habitat des centres urbains tend en effet à créer une dépendance des habitants à l’égard des modes de transports et en particulier de la voiture individuelle avec l’impact de l’on connaît en matière de qualité de vie, d’émissions de gaz à effet de serre et de coût de la vie en raison de l’augmentation du prix des énergies fossiles.

Recommander cet article :
Utilisation de l'article
Tous nos articles et graphiques sont sous licence Creative Commons
Licence Creative Commons
Sources
Dossier « Etalement urbain » sur le site du Ministère de l’Environnement (MEDDE)
Urbanisation et consommation de l’espace, une question de mesure, numéro de la revue du Commissariat général au développement durable (CGDD) du Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie (MEDDE)
Autres articles à découvrir
bimby
bimby
Réflexion
La demarche BIMBY : nouvel outil de densification urbaine
le 20 juin 2014
Nicolas Ghesquière
En France, les villes s’étendent 4 fois plus rapidement que la population française ne s’accroît du fait notamment des nouveaux modes de vie. Ces nouveaux comportements ajoutés à la construction de centres commerciaux, de zones d’activité économique et des voies de communication conduisent à artificialisé un département tous les 7 ans. Pour répondre aux enjeux de lutte contre l’artificialisation des sols mais également de réduction des consommations énergétiques et de limitation des émissions de gaz à effet de serre, la densification des villes et villages semblent être la solution. Pour s’en convaincre, une démarche nommée BIMBY est expérimentée dans plusieurs communes françaises.
Yohan Gaillard
Co-fondateur de Faire Territoire
Lieu de ressources et de refléxion sur l'aménagement et le développement durables des territoires
Nous suivre
Nous contacter
Contact
Contribuer
Faire Territoire s'ouvre à tous ! Vous souhaitez publier un article, envoyez-nous vos contribution !
A propos
mise à jour en octobre 2014